La retraite pour inaptitude au travail

La retraite au titre de l'inaptitude au travail vous permet d'obtenir une retraite au taux maximum (aussi appelé "taux plein") de 50 % dès 62 ans, quel que soit votre nombre de trimestres.

L'inaptitude au travail doit être reconnue par le médecin-conseil de la caisse qui attribue la retraite. Vous devez joindre un dossier médical à votre demande de retraite. Demandez ce dossier à votre caisse régionale.

Certaines personnes sont considérées inaptes au travail et ne sont pas soumises au contrôle médical. Il s'agit :

  • des personnes reconnues invalides avant 62 ans ;
  • des titulaires d'une retraite de veuf ou veuve ;
  • des titulaires de l'allocation aux adultes handicapés ;
  • des titulaires de la carte d'invalidité reconnaissant au moins 80 % d'incapacité permanente ;
  • des personnes reconnues inaptes pour l’allocation spéciale ;
  • des enseignants du privé sous contrat, titulaires d’un avantage temporaire de retraite au titre de l’invalidité.

Le point de départ de votre retraite est toujours fixé le premier jour d'un mois. Il ne peut pas se situer avant :

  • la date de votre demande ;
  • vos 62 ans ;
  • la date de reconnaissance de l'inaptitude au travail.

Si vous n'êtes pas reconnu inapte au travail par le service médical, vous pouvez soit maintenir votre demande et obtenir une retraite à un taux réduit (avec une décote), soit refuser votre retraite et nous transmettre une nouvelle demande plus tard.

Picto A noter

À noter

Vous avez recours à une aide constante pour effectuer les actes ordinaires de la vie ? Sous certaines conditions, une majoration pour tierce personne peut vous être attribuée.