L’Aide au conjoint survivant

Cette aide permet de faire face aux difficultés financières occasionnées par le décès de votre conjoint.

Les conditions

Pour prétendre à l’Aide au conjoint survivant, plusieurs conditions doivent être remplies.

Votre conjoint :

  • était retraité ancien travailleur indépendant ;
  • avait cotisé au moins 3 ans au régime complémentaire de retraite obligatoire des travailleurs indépendants (RCI) et/ou avait au moins 40 trimestres au régime vieillesse de base (RVB) des indépendants.

Vous devez :

  • percevoir une retraite de réversion de votre conjoint décédé ancien travailleur indépendant. Son montant doit être supérieur à celui de votre retraite personnelle ;
  • ne pas vivre en couple ;
  • bénéficier d’une retraite personnelle inférieure à 20 trimestres dans un autre régime.

Le montant

Le montant de l’aide peut aller jusqu’à 2 000 euros.

À noter

Cette aide exceptionnelle pourra être accordée après un examen détaillé de la situation, soumis à l’avis de la commission régionale, en prenant en considération votre situation sociale et les éléments de carrière de votre conjoint décédé.

La demande

Pour solliciter cette aide, vous devez vous procurer l’imprimé de demande d’Aide aux retraités en situation de rupture :

Puis le renvoyer, dûment complété et accompagner des documents justificatifs, par voie postale à votre caisse régionale.

À noter

L’Aide au conjoint survivant doit être demandée dans un délai maximum de 6 mois après le décès.