En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies équivalentes afin de bénéficier de services adaptés à vos besoins. En savoir plus sur les cookies

1140x150.gif

VOS BESOINS, NOS SERVICES

Note globale : 2.6/5 (442 votes)
Noter l'article :

bann-inf-360-276-V2.gif

Le calcul en détail

Pour vous renseigner sur le montant de votre retraite, vous êtes invité à utiliser nos services en ligne dédiés, à partir de votre espace personnel. Néanmoins, pour bien comprendre tous les paramètres, voici le détail du calcul qui est réalisé au moment de votre départ.

Photo article

Comprendre le calcul de votre retraite en images

La formule de calcul

Le calcul de votre retraite tient compte :

  • de votre revenu annuel moyen ;
  • du taux appliqué à ce revenu annuel moyen ;
  • de votre durée d'assurance pour les activités que vous avez exercées en tant que salarié et dans certains cas, en tant que salarié agricole, artisan, commerçant.

 

formule-calcule.JPG

Le revenu annuel moyen

Le revenu annuel moyen est la moyenne des 25 meilleurs revenus d'activités annuels de votre carrière, revalorisés par des coefficients.

Le nombre d'années civiles retenues pour calculer cette moyenne varie selon votre année de naissance.

Si vous avez cotisé à plusieurs régimes, les meilleures années sont réparties au prorata de votre durée d’assurance dans ces régimes.

Certaines périodes ne sont pas prises en compte dans votre revenu annuel moyen :

  • les années pour lesquelles le revenu ne valide pas de trimestres ;
  • les années qui comportent certains rachats ;
  • l’année du point de départ de votre retraite.

 

A noter

A noter

Les revenus d'activités de l’année de votre départ à la retraite ne sont pas retenus dans le calcul de votre revenu annuel moyen. Si vous souhaitez que le revenu d'activité de votre dernière année d’activité soit pris en compte, il peut être intéressant de différer votre départ au 1er janvier de l’année suivante. Connectez-vous à votre espace personnel et utilisez notre simulateur de montant pour connaître le montant de votre retraite à différents âges de départ possibles. 

Le taux

Le taux de calcul de votre retraite dépend de votre âge et de votre durée d'assurance, c’est-à-dire du nombre de trimestres que vous avez acquis. Il varie entre 37,5 et 50 %.
Une fois que vous avez atteint 62 ans, votre retraite est calculée au taux maximum de 50 %  si vous réunissez le nombre de trimestres nécessaires. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez choisir de continuer à travailler jusqu’à l’atteindre.

Un autre moyen d’obtenir le taux maximum consiste à retarder votre départ à la retraite jusqu’à l’âge du taux maximum automatique, situé entre 65 et 67 ans.

Vous pouvez également obtenir la retraite au taux maximum :

  • entre 62 ans et l’âge du taux maximum automatique, si vous êtes reconnu inapte au travail ou handicapé et atteint d’un taux d’incapacité permanente au moins égal à 50 %, titulaire d’une pension d’invalidité, mère de famille ouvrière ou ancien combattant ;
  • avant vos 62 ans en cas de situation spécifique.

Pour savoir à quel âge vous pouvez partir à la retraite avec le taux maximum, connectez-vous à votre espace personnel et utilisez notre service « Obtenir mon âge de départ à la retraite ».

 

A noter

A noter

Certaines personnes ont droit à une retraite au taux maximum à 65 ans quelle que soit leur durée d'assurance, il s’agit :

  • des titulaires de l’allocation des travailleurs de l’amiante ;
  • des bénéficiaires d'un trimestre de majoration d'assurance pour enfant handicapé ;
  • des assurés qui ont interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d'aidant familial ;
  • des assurés qui ont apporté une aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à leur enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
  • des assurés nés du 01/07/1951 au 31/12/1955 qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants, ont réduit ou cessé leur activité professionnelle pour élever un de ces enfants et valident un nombre de trimestres minimum avant cette interruption.

 

Si vous ne remplissez pas les conditions pour obtenir le taux maximum, votre retraite est calculée avec un taux réduit. Votre retraite subit alors une « décote ».

Le pourcentage de réduction dépend de votre âge et de votre durée d'assurance à la date de départ que vous choisissez.

La durée d'assurance

La durée d'assurance s'exprime en trimestres. Vous pouvez valider jusqu’à 4 trimestres par année civile.

Pour obtenir une retraite entière, vous devez justifier d’une durée d’assurance comprise entre 150 et 172 trimestres, selon votre année de naissance. Comme vous pourrez le voir sur votre relevé de carrière, en fonction de votre situation, vos trimestres cotisés auprès de la MSA salariés ou de la Sécurité sociale pour les indépendants peuvent également être pris en compte dans ce calcul.

Si vous n’avez pas tous vos trimestres, le montant de votre retraite sera proportionnel au nombre de trimestres validés. Ainsi, même si votre retraite est calculée au taux maximum, elle peut être réduite si votre durée d’assurance n’est pas suffisante.

Les périodes ci-dessous vous permettent de valider des trimestres :

  • vos périodes d'activité salariée, salariée agricole, artisanale, commerciale ;

  • les périodes assimilées à des périodes d'assurance (maladie, maternité, etc.) ;

  • les périodes validées par présomption ;
  • les périodes rachetées pour le taux et la durée d’assurance.

 

A noter

Qu’est-ce qu’un trimestre « assimilé » ?

Certaines périodes d’interruption involontaire de travail, durant lesquelles vous n’avez pas cotisé, peuvent être assimilées à des périodes d’assurance. Il s’agit principalement d’interruptions involontaires de travail pour maladie, maternité, invalidité, accident du travail, chômage, service national. Ces trimestres sont pris en compte dans le calcul de votre retraite (durée d’assurance et taux). Mais contrairement à des trimestres cotisés, ils ne sont pas pris en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite. 

Certaines situations vous permettent d’acquérir des trimestres supplémentaires :

Ces trimestres supplémentaires sont reportés sur votre relevé de carrière au moment de l'attribution de votre retraite. Ils ne sont pas pris en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite.

 

Les modalités de validation d'un trimestre de retraite

 

 
 
Note globale : 2.6/5 (699 votes)
Noter l'article :