En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies équivalentes afin de bénéficier de services adaptés à vos besoins. En savoir plus sur les cookies

Ma demande de retraite en ligne

bann-inf-360-276-V2.gif

L’essentiel sur l’âge de départ

A quel âge partir ? Une question incontournable si vous commencez à préparer votre retraite. Votre âge de départ est lié à votre date de naissance. Mais il dépend aussi du choix qui sera le vôtre : départ dès l’âge légal ? Départ lorsque votre retraite sera calculée au taux maximum ? Souhait de prolonger votre activité après l’âge légal ? Voici les éléments clés pour comprendre.

Photo article

Comprendre l'âge légal de départ à la retraite en images

L’âge légal de départ à la retraite

L’âge minimum pour obtenir votre retraite de base est appelé âge « légal » de départ à la retraite. Il est déterminé en fonction de votre année de naissance.

Il est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Il varie entre 60 et 62 ans pour les personnes nées avant 1955. A partir de cet âge, vous pouvez partir à la retraite. Mais cela ne signifie pas forcément que vous bénéficiez d’une retraite au taux maximum.

A l’âge légal, pour bénéficier du taux maximum, vous devez bénéficier d’un certain nombre de trimestres. Si vous n’avez pas le nombre de trimestres nécessaire, une décote est appliquée au montant de votre retraite. Cette réduction est proportionnelle au nombre de trimestres manquants. Elle est définitive.

Si vous souhaitez bénéficier d’une retraite au taux maximum, c’est-à-dire aux conditions les plus favorables, vous devez justifier d’un certain nombre de trimestres.

A noter

A noter

Pour bénéficier de votre retraite, vous devez cesser toute activité professionnelle relevant d’un régime obligatoire de retraite français. Cependant certaines exceptions existent. 

Bénéficier d’une retraite au taux maximum

Durée d’assurance ou nombre de trimestres

Pour bénéficier d’une retraite au taux maximum, vous devez atteindre votre âge légal de départ à la retraite et avoir le nombre de trimestre nécessaire. Lorsque vous réunissez ces deux conditions, votre retraite est calculée à taux maximum, c’est-à-dire aux conditions les plus favorables.

Le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite au taux maximum dépend de votre année de naissance. Il est de 172 trimestres pour les assurés nés à partir de 1973. Il varie entre 160 et 171 trimestres pour les assurés nés avant 1973.

Certaines situations peuvent vous permettre de bénéficier d’une retraite au taux maximum quel que soit le nombre de trimestres acquis. Consultez la rubrique Le calcul en détail

L’âge du taux maximum automatique

A partir d’un certain âge, la retraite est calculée au taux maximum, quel que soit le nombre de vos trimestres. Cet âge varie entre 65 et 67 ans, selon votre date de naissance.

A noter

A noter

Dans certains cas, il est possible d’obtenir une retraite au taux maximum à 65 ans quel que soit le nombre de trimestres. Il s'agit :

  • des personnes nées avant le 01/07/1951 ;
  • des titulaires de l’allocation des travailleurs de l’amiante ;
  • des personnes, nées du 01/07/1951 au 31/12/1955, qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants, ont réduit ou cessé leur activité pour élever un de ces enfants et ont validé un nombre minimum de trimestres avant cette interruption ;
  • des assurés qui ont interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d’aidant familial ;
  • des assurés qui ont validé au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d’assurance pour enfant handicapé ;
  • des assurés qui ont apporté une aide effective en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois à leur enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap.

Partir avant l’âge légal

Certaines situations particulières peuvent vous permettre de prendre votre retraite avant l’âge légal.

La retraite anticipée

Si vous avez commencé à travailler très jeune, si vous êtes assuré handicapé ou vous souffrez d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, vous pouvez peut-être bénéficier d’une retraite anticipée.

La retraite progressive

La retraite progressive vous permet de percevoir une partie de votre retraite 2 ans avant votre âge légal tout en exerçant une activité à temps partiel.

La retraite pour pénibilité

Si vous souffrez d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, vous pouvez peut-être bénéficier d’une retraite pour pénibilité à compter de 60 ans.

Le compte prévention pénibilité

Certains points présents sur votre compte prévention pénibilité peuvent être transformés en trimestres de majoration de durée d'assurance. Ils vous permettent d’avancer votre date de départ à la retraite, dans la limite de 2 ans, soit au plus tôt à 60 ans.
 

L'allocation des travailleurs de l'amiante

Si vous percevez l'allocation des travailleurs de l'amiante (ATA), vous pouvez bénéficier de votre retraite dès 60 ans. Pour cela, vous devez réunir le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite au taux maximum.

 

A noter

A noter

L’ATA ne vous est plus versée dès que vous réunissez le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier de votre retraite au taux maximum, au plus tôt à 60 ans. Au plus tard, les versements s’arrêtent à 65 ans.


 

Prolonger son activité après l’âge légal

Vous pouvez prolonger votre activité après votre âge légal afin d’augmenter le montant de votre future retraite.

A noter

A noter

Dans la plupart des cas, votre employeur ne peut pas vous imposer de partir à la retraite avant 70 ans.

Toutefois, des exceptions existent. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre service ressources humaines ou de votre employeur.

En savoir plus

En savoir plus

 

 

 

A noter

A noter

Il est important de vous renseigner également auprès de vos retraites complémentaires sur l'âge et le montant de votre retraite.

Note globale : 3.1/5 (120 votes)
Noter l'article :