013-article.jpg

Le handicap et l'inaptitude

L’inaptitude au travail ou le handicap peuvent pénaliser votre carrière. Des dispositifs existent pour vous permettre de partir plus tôt à la retraite ou d’améliorer le montant de votre retraite. 

La retraite anticipée des assurés handicapés

Si vous avez été handicapé pendant plusieurs années, vous pouvez peut-être partir à la retraite au taux maximum dès 55 ans.

La prise en charge d'une personne handicapée

Si vous avez assumé la charge d’un adulte ou d’un enfant handicapé, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’une majoration de trimestres et/ou d’une retraite calculée au taux maximum dès 65 ans. 

La retraite après une pension d'invalidité (retraite pour invalidité)

A 62 ans, votre pension d’invalidité prend fin et est remplacée par la retraite au titre de l’inaptitude au travail. 

La retraite pour inaptitude au travail

La retraite au titre de l'inaptitude au travail vous permet d'obtenir une retraite au taux maximum de 50 % dès 62 ans, quel que soit votre nombre de trimestres. L'inaptitude au travail doit être reconnue par le médecin-conseil de la caisse qui attribue la retraite.

La retraite pour incapacité permanente

Si vous souffrez d’une incapacité permanente au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, vous pouvez demander la retraite pour incapacité permanente à compter de 60 ans.

Des allocations de solidarité

L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) permettent d’élever votre retraite à un montant minimum. Selon votre âge, vous pouvez percevoir l’une ou l’autre. Pour en bénéficier, vous devez répondre à plusieurs conditions, liées notamment à votre âge et à vos ressources.

Picto En savoir plus

En savoir plus

Pour aller plus loin, consultez nos pages relatives aux droits en fonction de la situation personelle : Les enfants et Le veuvage

?Questions fréquentes

banniere.gif