La prise en charge d'une personne handicapée

Prise en charge d'un enfant handicapé

Lorsque vous vous êtes occupé d’un enfant lourdement handicapé, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier de trimestres supplémentaires. Dans certains cas, votre retraite peut également être calculée au taux maximum (aussi appelé "taux plein") dès 65 ans, même si vous ne réunissez pas la durée d’assurance nécessaire.

Prise en charge d'un adulte handicapé

  • Des trimestres supplémentaires

Lorsque vous cessez de travailler pour assumer la charge permanente d’un adulte handicapé de votre famille, vous ne cotisez pas pour votre retraite. Vous pouvez toutefois, sous certaines conditions, valider 1 trimestre pour chaque période de 30 mois civils de prise en charge, dans la limite de 8 trimestres.

La personne aidée doit avoir au moins 20 ans et justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 %.

Cette majoration est cumulable avec toutes les autres majorations de durée d’assurance.

Picto A noter

À noter

Cette mesure concerne les périodes de prise en charge intervenues à compter du 01/01/2015.

  • Le taux maximum dès 65 ans

Vous avez suspendu ou arrêté votre activité professionnelle pour vous occuper d’un adulte handicapé ? Votre retraite peut être calculée au taux maximum dès vos 65 ans, même si vous ne réunissez pas le nombre de trimestres nécessaire.

Pour cela :

- la personne handicapée doit avoir perçu les aides humaines de la prestation de compensation du handicap (PCH) pour un aidant familial ou l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) pour une tierce personne ;

- vous devez avoir suspendu votre activité professionnelle pendant au moins 30 mois civils consécutifs pour vous occuper de cette personne. 

Picto A noter

À noter

Vous devez agir à titre non professionnel. Vous ne devez donc pas être le salarié de la personne handicapée.