En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies équivalentes afin de bénéficier de services adaptés à vos besoins. En savoir plus sur les cookies

 

 

VOS BESOINS, NOS SERVICES

pictogramme bloc

Informations et coordonnées de votre caisse régionale

bann-inf-360-276-V2.gif

Ma retraite à l’étranger

Vous résidez hors de France et vous avez exercé une activité salariée en France et/ou à l’étranger ? Retrouvez ici un ensemble de conseils et de repères pour mieux comprendre vos droits et démarches.

Photo article

A noter

A noter

Brexit : ni la date ni les conditions de sortie du Royaume-Uni de l'union européenne ne sont connues pour le moment.. A ce jour, deux scénarios sont encore possibles : une sortie avec accord ou sans accord de retrait. Selon les modalités de cette sortie, le Brexit peut entraîner des modifications sur vos droits.

Pour plus d’informations, consultez le site brexit.gouv.fr

Démarches au quotidien

Changement d’adresse, départ à l’étranger

Vous pouvez percevoir votre retraite à l’étranger. Si vous êtes retraité et que vous choisissez de partir vivre à l’étranger, il est impératif de signaler votre nouvelle adresse ainsi que tout changement de coordonnées bancaires  Sur votre espace personnel grâce à notre service en ligne  Signaler un changement de coordonnées postales ou bancaires. Vous pouvez percevoir votre retraite sur votre compte bancaire français ou demander le virement  directement sur votre compte bancaire à l’étranger. Consultez votre banque pour connaitre  les frais bancaires associés.

A noter

A noter

Si vous percevez l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), ces prestations sont soumises à condition de résidence en France.

Elles ne vous seront plus versées si vous vous établissez hors de France. A votre retour, vous pourrez déposer une nouvelle demande.

Les justificatifs d’existence

Si vous habitez à l’étranger et que vous percevez une retraite du régime général de la Sécurité sociale (personnelle ou de réversion), vous recevez chaque année un justificatif d’existence.

Vous devez y répondre, quelle que soit votre nationalité, en le faisant compléter par l'autorité locale compétente de votre pays de résidence (ex : mairie, commissariat…) et l’envoyer à la caisse qui vous verse votre retraite de base.

Si votre caisse de retraite ne reçoit pas le justificatif d’existence, elle sera dans l’obligation de suspendre le paiement de votre retraite.

Deux cas s’offrent à vous :

 

 

Les droits auprès de l’Assurance Maladie

Vous êtes installé durablement à l'étranger

Vous êtes retraité(e) du régime général et vous vivez à l’étranger ? Pour obtenir la prise en charge des soins que vous réalisez dans votre pays de résidence, vous devez remplir deux conditions :

  • être titulaire d’une retraite du régime général ;
  • vivre à long terme dans un pays de l’Union européenne ou dans un pays ayant signé une convention comportant des dispositions en matière de droit aux soins de santé* avec la France ;

Vous devez faire une demande d’attestation de droit aux soins de santé auprès de l’organisme de Sécurité sociale de votre pays de résidence. Cette attestation, une fois validée, vous permettra de vous faire rembourser vos frais de santé par l’intermédiaire du régime de votre pays de résidence.

* Liste des États ayant signé une convention de Sécurité sociale comportant des dispositions en matière de droit aux soins de santé avec la France : Algérie, Andorre, Ex-Yougoslavie (Bosnie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Serbie), Maroc, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Tunisie, Turquie

 

En cas de soins réalisés en France à l’occasion d’un séjour 

Vos dépenses de santé peuvent être prises en charge, sous certaines conditions, lors de séjours temporaires en France. Pour consulter les règles appliquées depuis le 1er juillet 2019, consultez le site du CLEISS.

Vous pouvez également consulter le service d'inscription du  "Centre National des Retraités de France à l'Étranger" (CNAREFE) de l’Assurance maladie

 

Les prélèvements

Si vous êtes domicilié fiscalement hors de France, votre retraite ne sera pas soumise à la contribution sociale généralisée (CSG), à la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), ni à la contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa).

En revanche, une cotisation d’assurance maladie sera prélevée sur votre retraite servie à l’étranger.

En effet, en tant que titulaire d’une retraite française, vous relevez en principe du régime français d’assurance maladie.

Si vous êtes de nationalité étrangère et que votre durée d’assurance retraite en France est au moins de 15 années, cette cotisation d’assurance maladie vous sera également prélevée car vous relevez du régime français d’assurance maladie.

Dans le cadre de la coordination européenne et de résidence dans l’un des pays de la zone d’application des règlements communautaires, la cotisation d’assurance maladie est prélevée si les soins de santé sont à la charge d’un régime français d’assurance maladie.

A noter

A noter

Vous ne pouvez être domicilié fiscalement que dans un seul pays.

Déclarer ses revenus

Vous déclarez vos revenus en France

Chaque année, pour simplifier vos démarches, nous transmettons directement à l’administration fiscale votre montant imposable au titre de la retraite du régime général. Ce montant est reporté sur votre déclaration de revenus préremplie. Vous avez la possibilité de retrouver ce montant en vous connectant à votre espace personnel ou sur notre serveur vocal au +339 71 10 39 60.

Vous ne déclarez pas vos revenus en France

Pour justifier de vos revenus perçus au titre de la retraite du régime général français, téléchargez une attestation de paiement en vous connectant à votre espace personnel. Même imprimée à domicile, cette attestation est contractuelle et recevable par les autres administrations.

Note globale : 2.7/5 (58 votes)
Noter l'article :