En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou technologies équivalentes afin de bénéficier de services adaptés à vos besoins. En savoir plus sur les cookies

Une nouvelle organisation au service des travailleurs indépendants

Aujourd’hui, on a souvent plusieurs vies professionnelles : indépendant et salarié ou salarié puis indépendant etc. Parce que le monde du travail évolue, la Sécurité sociale aussi.

02/01/2018

Photo actualité

Depuis le 1er janvier 2018, la protection sociale des travailleurs indépendants est progressivement adossée au régime général de la Sécurité sociale. Une période transitoire de deux ans est prévue afin d’intégrer progressivement la gestion de la Sécurité sociale des travailleurs indépendants au sein du régime général. Pendant cette période, les agences de Sécurité sociale pour les indépendants - anciennes caisses régionales RSI - interviennent pour le compte du régime général auprès des travailleurs indépendants.

Aujourd’hui, ces assurés doivent s’adresser à trois organismes différents pour préparer leur retraite. La régularisation de la carrière d’un indépendant qui a aussi été salarié au cours de sa vie professionnelle dépend ainsi de chaque régime de base pour lequel il a cotisé. La retraite complémentaire est de plus liquidée par l’Agirc-Arrco pour la part de la carrière salariée et par le RSI pour la part de la carrière exercée comme travailleur indépendant.

En 2020, l’Assurance retraite sera le seul interlocuteur des travailleurs indépendants à la fois pour sa retraite de base et pour une partie de sa retraite complémentaire. Sa retraite complémentaire salariée restera, elle, du ressort de l’Agirc-Arrco. Les démarches des futurs retraités seront ainsi considérablement simplifiées.

Cette simplification d’organisation permettra de surcroît de libérer du temps administratif pour le consacrer à l’amélioration la qualité du service rendu aux assurés en :

  • réduisant des délais de traitement des dossiers ;
  • limitant le nombre de décisions provisoires qui entraînent des révisions du montant des pensions lors de la liquidation définitive ;
  • proposant de nouvelles offres de services en ligne adaptés aux carrières mixtes ;
  • offrant un réseau d’agences retraite plus dense.

Concrètement, depuis le 1er janvier, les assurés peuvent contacter :