012-article.jpg

Mes interruptions de carrière

Notre système  actuel est basé sur le principe de solidarité. C’est pourquoi certaines périodes d’inactivité durant votre carrière professionnelle peuvent être prises en compte pour votre retraite, même si elles ne donnent pas lieu à des versements de cotisations. A noter toutefois : le RSA ne permet pas de valider des trimestres.

Quelle prise en compte des périodes d'inactivité professionnelle ?

Les périodes d’inactivité professionnelle (chômage, maladie, maternité, congé parental, invalidité…) vous permettent de valider des trimestres et servent au calcul de votre retraite. Mais ce calcul tient également compte des meilleures années de revenu. Une interruption de travail peut donc avoir une incidence sur cette dimension "revenus/rémunération" et sur le montant de votre retraite.

De plus, contrairement à des trimestres cotisés, ces périodes ne sont pas toujours prises en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite, notamment les retraites anticipées. Renseignez-vous sur le sujet en fonction de votre cas.

Le chômage

Le système de retraite par répartition est basé sur le principe de solidarité. C’est pourquoi vos périodes de chômage indemnisé sont assimilées à des périodes d’assurance et comptent pour votre retraite.

La maladie

Lorsque vous cessez votre activité pour cause de maladie, accident du travail ou maladie professionnelle, vous ne cotisez pas pour votre retraite. Cependant, un trimestre sans salaire est reporté sur votre relevé de carrière tous les 60 jours d’indemnisation par votre caisse primaire d’assurance maladie (Cpam). Ces trimestres sont limités à 4 par année civile.

Ces trimestres sont reportés automatiquement. Si vous constatez une anomalie, une demande de régularisation peut être effectuée sur notre site à partir de 55 ans.

La maternité ou l'adoption

Cette période peut vous permettre de valider des trimestres pour votre retraite et d’améliorer son montant. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Les enfants.

Le congé parental

Un congé parental peut vous permettre de valider des trimestres pour votre retraite.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Les enfants.

L'invalidité

Pendant les périodes d’invalidité, vous ne cotisez pas pour votre retraite. Cependant si vous êtes assuré social, cette période peut vous permettre de valider des trimestres pour la retraite :

  • un trimestre est validé pour chaque trimestre civil qui comprend 3 mensualités de paiement de la pension d’invalidité ;
  • avant le 01/10/1986, un trimestre est validé pour chaque trimestre civil qui comprend le paiement de la pension d'invalidité.

Ces trimestres sont reportés automatiquement sur votre relevé de carrière, avec un maximum de 4 trimestres par année civile. Aucun salaire n'est reporté sur votre relevé de carrière pour ces périodes. Ces trimestres sont pris en compte dans votre durée d’assurance et servent au calcul de votre retraite.

Picto A noter

À noter

Votre pension d’invalidité prend fin lorsque vous atteignez 62 ans.

La prise en charge d'une personne handicapée

Si vous avez assumé la charge d’un adulte ou d’un enfant handicapé, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’une majoration de trimestres et/ou d’une retraite calculée au taux maximum dès 65 ans. 

Le service national

Vous avez effectué votre service miliaire ou service national ? Cette période compte pour votre retraite.

Qu’appelle-t-on service national ?

Le service national comprend notamment :

  • les périodes de service militaire
  • les périodes de volontariat international d'au moins 6 mois ;
  • les périodes accomplies par les objecteurs de conscience dans une formation civile assurant un travail d’intérêt général.

Les règles de validation

Ces périodes sont validées à raison d’un trimestre par période de 90 jours d’incorporation, avec un maximum de 4 trimestres par année civile. Pour valider ces périodes, vous devez avoir cotisé avant ou après votre service national.

Ces périodes sont prises en compte soit :

  • par le régime spécial si vous avez appartenu à un régime spécial de retraite.
  • par votre premier régime de retraite après la période de service ;
  • par le régime où vous avez la plus longue durée d'assurance si vous avez relevé, de manière simultanée, de plusieurs régimes de retraite ;
Picto A noter

À noter

Lors du calcul de votre retraite, si votre période de service national n’apparait pas sur votre relevé de carrière, vous devrez fournir une copie de votre "état signalétique et des services" pour le mettre à jour. Si vous avez été objecteur de conscience, d'autres justificatifs seront à fournir lors de la régularisation de votre carrière.

Le RSA

Le revenu de solidarité active (RSA) compte-t-il pour ma retraite ?

Le RSA, payé par la caisse d'allocations familiales (CAF), ne vous crée pas de droit à la retraite. C’est également le cas du revenu minimum d'insertion (RMI), remplacé par le RSA en 2009.

Si vous percevez le RSA, votre caisse de retraite régionale vous contacte lorsque vous avez droit à votre retraite personnelle, à une retraite de réversion ou à une allocation de veuvage.

Picto A noter

À noter

Le simulateur mes-aides.gouv.fr vous permet de connaître les prestations sociales dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation. Il vous indique également les démarches à effectuer pour en bénéficier.

Evaluez vos droits sur mes-aides.gouv.fr.

 

?Questions fréquentes

banniere.gif